Boost the Woods !

Planter des arbres pour stocker du carbone c’est utiliser la technologie la plus performante – la photosynthèse – 

pour lutter contre le réchauffement climatique. arboRise invente une nouvelle méthode de reboisement, plus efficiente et plus rapide.

C’est pourquoi la méthode d’arboRise multiplie la superficie reboisée par 10 et divise les coûts de reforestation par 10 en combinant les innovations suivantes:

  1. Utiliser un mix de espèces forestières  locales adaptées au terrain.
  2. Récolter les graines directement auprès de cultivateurs de la région possédant des arbres dans leurs champs. En plus de leur fournir un revenu supplémentaire, rémunérer la récolte de leurs graines augmentera la valeur des espèces d’arbres locales et prouvera qu’il est plus rentable de protéger leurs propres espèces d’arbres plutôt que de les remplacer par des plants de palmier. Cela peut même favoriser l’agroforesterie puisque chaque arbre génère de nombreux produits utiles (médicaments, fourrage, etc.)
  3. Enrober les graines d’un mélange naturel (concept des «seedballs») pour les protéger des insectes et des rongeurs jusqu’à leur germination à la saison des pluies.
  4. Opter pour le semis direct, particulièrement recommandé pour les terrains reculés.
  5. Disperser les graines « à la volée » depuis les airs d’abord manuellement, puis au moyen de drones
  6. Garantir la traçabilité en informant chaque année les donateurs sur l’impact de leur investissement.

ArboRise s’adresse à des donateurs, particuliers ou entreprises, de pays à hauts revenus qui veulent compenser leur empreinte carbone de manière efficace.

Pour Fr. 200.- vous replantez un hectare entier et vous recevez chaque année une image aérienne de «votre» hectare pour ainsi mesurer la progression de la couverture végétale et votre impact personnel dans la lutte contre le réchauffement climatique.

Grâce à votre don vous faites œuvre de pionnier et contribuez à ce qu’arboRise puisse à terme être financée par crédits carbone.

ArboRise intervient en Guinée (Conakry) en raison de la forte saison des pluies qui favorise la croissance de la végétation. Augmenter la couverture végétale stimule la pluviosité et selon certaines études, le reboisement de la bande sud de l’Afrique de l’Ouest pourrait renforcer la mousson et ainsi ramener les pluies au Sahel. Le projet pilote se fera sur des monts inhabités à l’Est de la petite ville de Kérouané. L’objectif d’arboRise est de reboiser 50 km2 (5’000 hectares, la superficie de la commune de Lausanne) avec plus de 12 millions de graines en une dizaine d’années.

Planter des arbres pour stocker du carbone c’est utiliser la technologie la plus performante – la photosynthèse – pour lutter contre le réchauffement climatique. arboRise invente une nouvelle méthode de reboisement, plus efficiente et plus rapide.

En effet, les activités de reforestation actuelles sont chères (environ 2’000 Euro par hectare) et se restreignent à un nombre limité d’espèces qui conduit à de fragiles monocultures. Avec un tel coût, impossible de lutter efficacement contre la désertification.

reboisement bio

C’est pourquoi la méthode d’arboRise multiplie la superficie reboisée par 10 et divise les coûts de reforestation par 10 en combinant les innovations suivantes:

  1. Utiliser un mix d’espèces forestières  locales adaptées au terrain.
  2. Récolter les graines directement auprès de cultivateurs de la région possédant des arbres dans leurs champs. En plus de leur fournir un revenu supplémentaire, rémunérer la récolte de leurs graines augmente la valeur des espèces forestières locales. Pour eux il est ainsi plus rentable de protéger les arbres existants plutôt que de les remplacer par des plants de palmiers. Cette approche est à même de favoriser l’agroforesterie puisque chaque arbre génère de nombreux produits utiles (médicaments, fourrage, etc.)
  3. Enrober les graines d’un mélange naturel (concept des «seedballs») pour les protéger des insectes et des rongeurs jusqu’à leur germination à la saison des pluies.
  4. Opter pour le semis direct, particulièrement recommandé pour les terrains reculés.
  5. Disperser les graines « à la volée » depuis les airs d’abord manuellement, puis au moyen de drones
  6. Garantir la traçabilité en informant chaque année les donateurs sur l’impact de leur investissement.
reboisement bio

ArboRise s’adresse à ce que l’on appelle des “altruistes efficaces”: donateurs de pays à hauts revenus, particuliers ou entreprises, qui veulent maximiser l’impact réel de leur compensation carbone.

Pour Fr. 200.- vous replantez un hectare entier et vous recevez chaque année une image aérienne de «votre» hectare pour ainsi mesurer la progression de la couverture végétale et votre impact personnel dans la lutte contre le réchauffement climatique.

Grâce à votre don vous faites œuvre de pionnier et contribuez à ce qu’arboRise puisse à terme être financée par crédits carbone.

ArboRise intervient en Guinée (Conakry) en raison de la forte saison des pluies qui favorise la croissance de la végétation. Augmenter la couverture végétale stimule la pluviosité et selon certaines études, le reboisement de la bande sud de l’Afrique de l’Ouest pourrait renforcer la mousson et ainsi ramener les pluies au Sahel. Le projet pilote se fera sur des monts inhabités à l’Est de la petite ville de Kérouané. L’objectif d’arboRise est de reboiser 50 km2 (5’000 hectares, la superficie de la commune de Lausanne) avec plus de 12 millions de graines en une dizaine d’années.

ArboRise s’adresse à des donateurs, particuliers ou entreprises, de pays à hauts revenus qui veulent compenser leur empreinte carbone de manière efficace.

Pour Fr. 200 .- vous replantez un hectare entier et vous recevez chaque année une image aérienne de «votre» hectare pour ainsi mesurer la progression de la couverture végétale et votre impact personnel dans la lutte contre le réchauffement climatique.

Grâce à votre don vous faites œuvre de pionnier et contribuez à ce qu’arboRise puisse à terme être financée par crédits carbone.

ArboRise intervient en Guinée (Conakry) en raison de la forte saison des pluies qui favorise la croissance de la végétation. Augmenter la couverture végétale stimule la pluviosité et selon certaines études, le reboisement de la bande sud de l’Afrique de l’Ouest pourrait renforcer la mousson et ainsi ramener les pluies au Sahel. Le projet pilote se fera sur des monts inhabités à l’Est de la petite ville de Kérouané. L’objectif d’arboRise est de reboiser 50 km2 (5’000 hectares, la superficie de la commune de Lausanne) avec plus de 12 millions de graines en une dizaine d’années.

Pour aller plus loin...

Faire un don

…investi à 100% dans la reforestation en zone tropicale

Rejoignez la communauté

Initions ensemble un cercle vertueux

Découvrir pourquoi

…il faut agir maintenant !