Skip to content

“Cherchons familles graines”

Notre équipe est de retour sur le terrain pour finaliser la campagne de reboisement. On se rappelle qu’ils ont conclu des conventions avec 75 familles de cultivateurs locaux qui souhaitent restaurer 2 hectares de terrain en y semant une forêt. Maintenant il faut trouver les graines à semer !

Il s’agit donc de trouver 75 familles qui possèdent un des arbres semenciers issus de nos 40 espèces indigènes. Il faut bien-sûr vérifier que l’arbre est en bonne santé et qu’il est assez âgé pour produire des graines. Chaque “famille graines” récolte 5’000 graines de son arbre semencier. Les 750’000 graines des 75 “familles graines” seront semées sur les 150 hectares des 75 “familles terrain”. On obtient ainsi une densité de 5’000 graines par hectare.

C’est cette diversité qui fait la force d’arboRise:

  • en mobilisant de nombreuses familles, arboRise crée une émulation et encourage le partage d’expériences entre elles. Et il y a de la place pour pratiquement toutes les familles du village.
  • en récoltant des graines de nombreuses espèces forestières et de nombreux arbres semenciers différents, on augmente la biodiversité des essences et la diversité génétique. Ce sont deux principes-clés pour rendre la forêt plus résistante dans le contexte du changement climatique (voir cette présentation passionnante à l’occasion des 25 ans de Pro Silva).

Voici Monsieur Siaka Camara qui pose devant son arbre semencier:

Siaka Camara devant ses graines à semer / in front of his seeds to sow / vor seinen Baumsamen

L’approche d’arboRise valorise les arbres semenciers de ces familles. Puisque tout d’un coup ils rapportent de l’argent, on est moins tenté de les couper.