arboRise est sur Restor

arborise est sur Restor

Déjà entendu parler de Restor ? une excellente initiative du Crowther Lab de l’ETH Zurich visant à connecter les initiatives locales de reforestation 🌱 avec des bases de données scientifiques mondiales sur les arbres 🌳🌲🌴, le climat 🌡️, les données satellitaires 🛰️, et plus encore.

En un an, ces scientifiques ont réussi à intéresser plus de 70’000 sites de restauration dans le monde 🌍 et à les réunir sur une seule plateforme 🥇. 200 porteurs de projets, les grands et les petits, y sont rassemblés et publient selon la même logique des données sur leur zone, leur périmètre, le type de restauration, etc.

Cela permet de rendre ces projets comparables. L’identification des meilleures pratiques pour apprendre les uns des autres sera la prochaine étape. Mais pas seulement : grâce aux connaissances scientifiques de Restor, il sera bientôt possible de comprendre pourquoi certains projets sont plus performants que d’autres et comment optimiser cet énorme effort collectif.

Excellent travail ! Nous sommes fiers d’y participer avec arboRise ! Car nous aussi, nous nous sommes fixé comme mission de partager nos expériences pour que d’autres puissent s’inspirer de notre approche.
Jetez-y un coup d’oeil: https://restor.eco/map

Vidéo du “Making of”

film du "making of"

Le film du “making of” résume en 7 minutes 100 jours de travail sur le terrain. Il est diffusé dès aujourd’hui sur nos réseaux sociaux. Ce résumé de nos activités poursuit deux objectifs:

  1. faire connaître notre action en images pour convaincre de nouvelles personnes de nous soutenir
  2. expliquer notre démarche pour que d’autres puissent s’en inspirer. En effet, c’est l’un des buts statutaires de notre association de diffuser nos méthodes et d’en expérimenter de nouvelles

Ce film n’est pas “professionnel”. En effet, nous préférons investir nos ressources dans la plantation d’arbres que dans du marketing.

Assemblée Générale

Assemblée Générale d'arboRise

Les membres de l’association se sont réunis pour passer en revue les activités des 12 mois écoulés depuis la fondation d’arboRise. Le bilan est extrêmement positif tant du point de vue de notre impact sur le terrain qu’en termes de financements ou d’activités de recherche et de communication.

Fort du soutien actif de nos membres, le comité s’est engagé à poursuivre le déploiement de nos activités avec le même élan. Après 150 hectares, notre objectif est de reboiser 400 hectares d’ici à la prochaine assemblée générale en septembre 2022.

Merci à nos nombreux membres pour leurs encouragements !

Objectif Terre nous revoilà !

Festival Objectif Terre

arboRise participe au Festival Objectif Terre, dans une atmosphère minérale et urbaine 😉 Le Festival a en effet décidé d’animer le site de la Galicienne, en périphérie de Lausanne.

Merci à toutes celles et tous ceux qui nous ont rendu visite sur le stand. Que de bons échanges!

  • …de nombreuses familles sont là avec leurs enfants…
  • …une infirmière suisse établie à Banjul (Gambie) vient nous dire bonjour en “voisine”…
  • …un père de famille et sa tribu qui reboisent une parcelle proche de chez eux selon la méthode de Forêt Gourmande
  • …une maman et sa fille très active sur TikTok…
  • …une responsable du développement durable dans une commune de la Côte…

…des jeunes et des moins jeunes, des gens d’ici et d’ailleurs, une belle diversité dont le point commun est la mobilisation pour l’environnement. Merci au Festival de rendre possible une telle mobilisation !

arboRise à la radio

interview arboRise radio RTS le grand air

Un grand merci à Sophie Proust, journaliste à La Première de la Radio Télévision Suisse, pour l’interview sur arboRise dans l’émission Le Grand Air que l’on peut écouter ici : https://www.rts.ch/play/radio/le-grand-air/audio/les-forets-contre-le-dereglement-climatique?id=12392870

Pouvoir partager ainsi nos idées calmement et en pleine nature, quel plaisir ! Le Grand Air : une bonne respiration ! 😊

Toutes les réponses aux autres questions sur arboRise sont disponibles sur notre FAQ

Don de la fondation Vajra

soumbara

La fondation Vajra pour l’aide au développement humanitaire et durable soutient par un don important l’action d’arboRise en faveur des femmes guinéennes. Que le comité de fondation et sa présidente soient ici remerciés pour leur aide!

Par notre modèle de participation, nous favorisons l’engagement des cultivatrices dans les activités de reforestation. Leur travail est rémunéré de manière égale à celui des hommes, conformément à nos principes éthiques. L’apport financier de la fondation Vajra servira en particulier à renforcer cet aspect de nos activités.

Celles et ceux qui souhaiteraient découvrir le contexte dans lequel vivent les femmes de Haute Guinée seront fasciné.e.s à la lecture de la thèse de Mabetty Touré  “Les rapports de genre et la filière néré en Haute Guinée” (2104, Université de Toulouse). On découvre dans cette étude détaillée comment l’exploitation de la graine du néré par les femmes est à même d’augmenter leur autonomie

“Les asymétries du genre constituées de différences et d’inégalités se transforment parfois, en réponse à l’évolution de la société ainsi qu’à des changements de conditions socio-économiques. C’est dans ce cadre que beaucoup de femmes de la Haute Guinée ont pris des initiatives et s’inscrivent actuellement dans des logiques d’exploitation du néré, un produit de cueillette utilisé comme condiment, ce qui leur permet d’avoir plus d’autonomie et peuvent, de ce fait, accéder aux moyens de production. Elles adhèrent aux organisations collectives, se déplacent de plus en plus vers des horizons lointains, bousculant ainsi l’ancienne hiérarchie de pouvoir fondé sur le sexe et l’âge.”

Merci à l’association Zoodo pour les crédits d’image.

Projet de recherche avec l’ETHZ

ETH4D

Le fond de recherche ETH for Development (ETH4D) de Ecole Polytechnique Fédérale de Zurich finance un projet de recherche avec arboRise. Le ForDev – institut de recherche sur la Gestion Forestière dans le contexte du Développement – va étudier lors de trois missions de terrain l’impact social de notre action en Guinée : tant ses effets visibles que d’éventuels dommages ou bénéfices collatéraux. Nous voulons ainsi découvrir de nouvelles possibilités de renforcer la pérennité de nos activités en comprenant encore mieux quelles caractéristiques socio-culturelles locales peuvent favoriser ou empêcher la reforestation. Le ForDev a développé une méthodologie spécifique et collaborative pour étudier les interactions entre parties prenantes dans des projets de développement liés aux forêts en particulier tropicales.  Cette recherche de ETH4D s’inscrit dans la volonté d’arboRise d’adopter en tout temps un démarche éthique et respectueuse des populations.

Les pluies arrivent!

arbres plantés planted trees gepflanzte Bäume

100 jours pour 75’000 arbres plantés: en trois mois, notre équipe a convaincu 75 familles de 9 villages de récolter et enrober chacune 10’000 graines d’un de leurs arbres semenciers et 75 autres familles de reboiser et entretenir 2 hectares de terrain.

En tout, au minimum 150 personnes ont immédiatement bénéficié du projet, sans compter l’implication des nombreuses autorités villageoises et préfectorales qui ont encouragé la population à semer des arbres. Car il y a urgence!

750’000 boulettes de graines ont été semées sur 150 hectares de terrains. La moitié devrait germer et encore la moitié survivre aux trois premières années. Un hectare de forêt tropicale compte entre 300 et 500 arbres à maturité, capables de se reproduire. Donc à terme notre action devrait générer 75’000 arbres diversifiés, utiles à la population. Semer des arbres en Guinée, c’est avantageux: cette campagne de reboisement a coûté Frs 32’000.- donc 45 centimes par arbre (en comparaison, planter dans une ville suisse coûte Frs. 50.- par arbre, donc 100 fois plus !).

Nous laissons maintenant place à la saison des pluies, qui va durer jusqu’en octobre, pour ensuite initier une nouvelle campagne de reboisement. A propos de pluies: de plus en plus d’études sérieuses montrent que ce sont les forêts qui ensemencent les nuages pour faire jaillir la pluie, merveilleux, non?

 

Première pousse !

première pousse first sprout erster keim

Quel plaisir de constater la germination d’une première pousse ! Les conditions sont en effet idéales: il pleut, il fait chaud et le bétail reste à l’enclos. Reste à ce jeune arbre à profiter de ces conditions pour croître et survivre aux parasites et aux maladies fongiques. Dans notre monde hyperprotégé à l’abri de tout imprévu, on oublie que la vie est faite de surprises et de risques. Bonne chance, petite pousse!

Formation des semeurs

formation à l'ensemencement training to sow Direktsaatwurf Ausbildung

L’ensemencement des seedballs est l’occasion de réunir les cultivateurs du village pour une petite formation. En effet, c’est plus convivial et efficace de répandre les boulettes de graines tous ensemble. Sous les instructions du doyen de notre équipe, les villageois peuvent progresser en lignes parallèles. Les seedballs sont ainsi réparties de manière homogène sur tout le terrain. Chaque graine a ainsi une chance égale de tomber à l’endroit qui lui conviendra. Deuxième avantage de semer en ligne: il sera plus facile de retrouver les jeunes plants pour défricher lorsque les hautes herbes auront poussé à hauteur d’homme.